février 2019

Appel à la mobilisation des maires de France contre l’antisémitisme

Alors que la France fait face à une augmentation sans précédent des actes de racisme et d’antisémitisme, François Baroin condamne, au nom des maires de France, avec la plus grande fermeté, les actes odieux et inacceptables de ces derniers jours. La recrudescence de la violence à caractère raciste et antisémite constitue une grave menace pour la cohésion de la République, dont les maires sont les artisans du quotidien. Il nous convient d’apporter une réponse forte et déterminée en condamnant, en tout lieu, tout temps et toute circonstance, des actes qui n’ont pas leur place dans la République française. C’est pourquoi l’AMF appelle solennellement les maires à se mobiliser en plantant un arbre dans chaque commune de France symbolisant notre attachement aux principes fondamentaux de la Déclaration des droits de l’homme.   Télécharger le communiqué de presse (13/02/2019)     (suite…)

Haute-Loire Ingénierie intervient pour l’aménagement de la traversée d’agglomération de Sembadel gare

Le hameau de Sembadel gare, situé à cheval sur les communes de Sembadel et Félines, est traversé par la RD906, axe structurant du nord du département reliant Vichy au Puy-en-Velay. La circulation y est importante ; le nombre de véhicules est d’environ 2000 par jour dont plus d’une centaine de poids lourds. La vitesse des véhicules est souvent supérieure à la vitesse réglementée, le hameau étant classé en agglomération (50 km/h). Le sentiment d’insécurité des riverains est fort, renforcé en cela par le passage régulier des grumiers, nombreux sur cet axe. Soucieux de trouver une solution, les maires de Sembadel et Félines ont sollicité l’expertise d’Haute-Loire Ingénierie, outils du département dont l’objectif est d’aider les élus locaux à réaliser leur projet. InGé43 a alors mobilisé les compétences et l’expertise du PNR du Livradois-Forez et des services des routes du Département afin d’apporter une réponse globale en terme d’aménagement. Un 1er constat de terrain, en début d’hiver, a permis d’élargir la réflexion en intégrant d’autres problématiques : embellissement de la traversée du hameau, maîtrise des eaux de ruissellement. Les contraintes budgétaires, affirmées comme prérequis à la réflexion, ont conduit Haute-Loire Ingénierie et plus particulièrement le PNR du Livradois-Forez, chef de file de la (suite…)

Fonds pour le développement de la vie associative

Fonds pour le développement de la vie associative Vous trouverez en cliquant ici  la note d’orientation départementale  2019 de la Haute-Loire relatif au fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) volet « financement global de l’activité d’une association ou mise en œuvre de nouveaux projets ou activités ». Il est à destination des associations dont le siège social est établi en Haute-Loire. Cette information est à diffuser à au réseau d’associations notamment les plus petites, celles-ci étant prioritaires. Les associations souhaitant déposer un dossier sont invitées à lire attentivement les différentes rubriques de l’appel à projets notamment les critères d’éligibilité ainsi que la procédure de dépôt de la demande. Les demandes de subvention devront être réalisées par le compte association, dès le 01 février 2019 (ouverture de l’application) : https://lecompteasso.associations.gouv.fr Les associations auront jusqu’au 31 mars 2019 pour déposer leur demande de subvention sur le compte association. Pour les associations qui ont pu bénéficier en 2018 de la subvention F.D.V.A, il convient  faire parvenir aux services de la DDCSPP le projet associatif ainsi qu’un rapport d’activité de l’année N-1 pour les actions conduites et financées. En cliquant ici, vous trouverez le dossier CERFA 15059*01 « compte rendu financier de subvention » qu’il (suite…)

Relations Etat-Collectivités : de moins en moins de concertation

Réunis en Bureau, ce jour, les élus de l’AMF ont réaffirmé avec force la nécessité d’une réelle concertation avec les maires et présidents d’intercommunalité, maillons essentiels dans l’action publique, dans le respect de l’esprit de décentralisation. Alors que les pouvoirs publics organisent actuellement quelques débats avec des maires, l’AMF regrette que ces élus de terrain et leurs représentants n’aient aucune voix au chapitre lors de la préparation des textes législatifs qui impacteront leur mandat. De surcroît, dans la plupart des projets de loi en discussion, le recours aux ordonnances est devenu systématique pour éviter les débats au Parlement. Cela pose un réel problème dans la relation État – collectivités locales et a fortiori avec les citoyens que les élus représentent. Logement, santé, sécurité, éducation, environnement… autant de domaines dans lesquels les maires et les présidents d’intercommunalité sont au coeur de la mise en oeuvre des politiques publiques et sont cependant de plus en plus écartés des instances de concertation et de dialogue. A la lumière de l’actualité des dernières semaines, l’AMF alerte une fois de plus le gouvernement sur les dangers d’une approche verticale de l’action publique, gouvernant par ordonnances, court-circuitant le Parlement et marginalisant les représentants des élus locaux (suite…)